UN CHEMIN DE LA PAIX DANS LES HAUTS-DE-FRANCE > UN PARCOURS CRÉATIF & PAYSAGER SUR LES LIEUX DE MÉMOIRE DE LA GRANDE GUERRE

> INAUGURATIONS MARDI 19 NOVEMBRE
dans le cadre du programme européen
INTERREG France-Wallonie-Vlaanderen Micro-projet | Microproject PLATo

du Jardin de la Paix belge à Le Quesnoy, 15h30
et du Jardin de la Paix français à Passchendeale, 11h30

Blessée par la brutalité des conflits du XXe siècle, la région Hauts-de-France a choisi de célébrer le patrimoine de demain et d’affirmer sa résilience dans l’art paysager en créant un parcours sur les lieux de mémoire de la Grande Guerre : les Jardins de la paix | Hauts-de-France.

Projet paysager unique sur les hauts lieux du souvenir de la Première Guerre mondiale, c’est un circuit inédit du devoir de mémoire qu’Art & jardins | Hauts-de-France et la Mission du Centenaire de la Première Guerre mondiale ont ainsi imaginé aux couleurs des nations meurtries qui ont choisi d’embrasser la cause de la pacification du monde contemporain.

Les architectes paysagistes bruxellois Mathieu Allain et Thomas Van Eeckhout, membres de l’ABAJP, ont été sélectionnés pour représenter la Belgique. Leur oeuvre s’installe au pied du rempart de la ville de Le Quesnoy, dans le département du Nord, et sera inaugurée le 19 novembre. En parallèle à l’inauguration de ce jardin commémoratif belge installé en France, un jardin français sera inauguré à Passchendaele, en Belgique.

 

 

L’atelier EOLE recrute 2 profils d’architecte paysagiste

Bruxelles, septembre 2019

Dans le cadre du développement de ses projets l’Atelier EOLE cherche deux profils d’architecte paysagiste ayant 2 à 5 années d’expérience requises en bureau d’études :

  • un collaborateur architecte paysagiste ayant une expérience en projet paysagers publics et privés
  • un collaborateur architecte paysagiste ayant une expérience en développement et gestion de projets à orientation patrimoniale
  • ou autre profil à discuter.

Poste :

Temps plein – Statut indépendant

Activité polyvalente en projets d’aménagements paysagers publics et privés et à orientation patrimoine, dans lesquels vous serez impliqué dans toutes les phases de projet (études préliminaires dans les cadre des dossiers historiques, esquisse, avant-projet, élaboration de dossiers de demande de permis d’urbanisme, dossiers d’adjudication, détails techniques et plans d’exécution, suivi de chantier, rédaction des rapports,…). Contacts avec les administrations, les développeurs, les architectes, les ingénieurs, …

Profils :

  • Possession du diplôme de master d’Architecte Paysagiste
  • Une spécialisation en Environnement ou une bonne connaissance des aspects liés à la biodiversité et l’ingénierie écologique sont un plus
  • Une spécialisation en patrimoine est un plus ou une bonne culture des contextes historiques paysagers
  • Expérience avérée en gestion de projet et suivi de chantier
  • Aptitude à la conception, et au dessin, aux rendus d’infographie
  • Esprit participatif et prospectif nécessaire
  • Etre précis et méticuleux
  • Esprit prospectif et curieux
  • Maitrise complète des outils de DAO (AutoCAD/VectorWorks), de modélisation 3D (SketchUp) et de graphisme (Suite Adobe : Photoshop, InDesign, Illustrator,…)
  • Bonne connaissance et intérêt pour les végétaux et les pratiques environnementales
  • Maitrise de l’anglais
  • La connaissance du néerlandais sont un plus
  • Bonne culture générale

Intéressé (e) ?

Envoyez votre portfolio au format pdf et CV à l’adresse amsauvat@eole.eu en l’adressant à Anne-Marie SAUVAT

www.eole.eu

Réactions à propos d’un article paru ce 23 septembre 2019

Chers membres,

Certains d’entre vous ont peut-être vu et lu ce matin le reportage et l’article publié sur rtbf.be, à 06h45, par le journaliste Sébastien Giron, dans « Le Scan », intitulé « Tous les architectes peuvent-ils exercer ? », dont voici le lien :

https://www.rtbf.be/info/dossier/le-scan/detail_le-scan-tous-les-architectes-peuvent-ils-exercer?id=10308519

La publication concerne un architecte paysagiste attaqué par son client, considéré par ce dernier comme un usurpateur du titre d’architecte. L’affaire est également portée à la connaissance de l’Ordre des Architectes.

Nous pensons que cette publication ne suit pas les règles de déontologie journalistique quant à la collecte loyale des informations, et qu’en l’état, elle peut nous faire tous passer, nous architecte paysagiste, pour des usurpateurs.

Elle ne fait pas état de notre profession, ni de nos compétences, ni des limites légales imposées par les codes d’aménagements du territoire, entre autres celles qui régissent les travaux pour lesquels l’intervention d’un architecte inscrit à l’Ordre n’est pas nécessaire, travaux auxquels nous sommes régulièrement confrontés dans nos missions.

Nous sommes en train de réagir auprès du journaliste et de porter plainte au Conseil de Déontologie Journalistique.

Communiqué de Presse

Suite aux incidents relatés actuellement dans la presse concernant l’usurpation du titre d’architecte et l’utilisation du titre d’architecte paysagiste le point de vue de l’ABAJP-BVTL (Association Belge des Architectes des Jardins et des Architectes du Paysage) est clair : seuls les professionnels qui sont membres de l’IFLA (International Federation of Landscape Architects), ONG reconnue par l’UNESCO, sont autorisés d’exercer avec le titre d’ “architecte paysagiste”.

On devient membre de l’IFLA par adhésion à l’Association Belge des Architectes de Jardins et des Architectes du Paysage.

Offre d’emploi pour le bureau d’études paysagères Alexandre VANDIEST

Le bureau d’études Paysagères Alexandre VANDIEST recherche un architecte paysagiste autonome et dynamique pour renforcer son équipe, statut d’indépendant.
Travail en coopération avec clients, architectes, ingénieurs, …
Compétences dans la conception, l’élaboration et la gestion des projets.
Bonne connaissance technique, rédaction des cahiers de charges, métrés, dessin technique (Allplan 2019), imagerie 3D, maitrises des végétaux et de leurs conditions de culture.
Indépendant et structuré dans le travail.
Expérience minimum 2 à 3 ans
Contact et informations : Alexandre VANDIEST : info@alexandrevandiest.be
Visitez notre site internet : www.alexandrevandiest.be

Alexandre Vandiest

Le bureau d’études BRAT sprl recherche un collaborateur

Logo BRATDans le cadre de ses activités dans le domaine de l’aménagement de l’espace public, le bureau d’études BRAT sprl recherche un collaborateur architecte-paysagiste H/F ayant 3 ans d’expérience minimum.

La connaissance de Bruxelles est un atout.

Vous pouvez adressez vos candidatures à info@bratprojects.be .

Colloque : Plantations d’alignement en ville

Le colloque aborde le thème des plantations d’alignement en ville : conception, intérêts paysagers et écologiques, techniques de gestion et mise en œuvre en milieu urbain. Avec 25 sculptures, l’artiste Didier Rousseau-Navarre apporte une contribution à cette réflexion que propose le CIVA et Apis Bruoc Sella.

Dates : Lundi  6 mai 2019 & Mardi 7 mai 2019
Heures : 9:00 > 17:00
Langue(s) : FR/NL
Lieu : CIVA

Pour tendre vers plus de résilience, les villes doivent faire face à des objectifs environnementaux forts qui peuvent sembler contradictoires, comme se densifier pour maitriser l’étalement urbain, tout en préservant la biodiversité et en assurant un cadre de vie sain et agréable pour les habitants. Sur le terrain, ces enjeux se traduisent par des interrogations récurrentes sur le potentiel du végétal et la manière de le gérer.

Que penser donc de la place de l’arbre en ville comme moyen de réponse aux enjeux sociétaux actuels et à venir ? Et plus particulièrement du rôle des plantations d’alignement dans la matrice urbaine ? Comment concevoir des aménagements d’alignement de manière écologique, esthétique et durable ? Quelles bonnes pratiques de gestion développer pour permettre aux plantations de jouer leurs rôles, dans le respect des contraintes économiques, sociétales et écologiques ?

Autant de questions abordées dans le cadre de ce colloque proposé par le Centre de compétences en gestion écologique urbaine de Bruxelles Environnement, en collaboration avec le CIVA et Apis Bruoc Sella.  L’événement croisera les perspectives des différents acteurs concernés. Et si on pensait la ville dans son ensemble, en assurant une cohérence végétale à grande échelle, alliant esthétique et biodiversité…

Inscriptions :

L’inscription est gratuite mais obligatoire via le formulaire en ligne : http://apisbruocsella.be/fr/node/385

Publics cibles :

Le 06/05 : Urbanistes, architectes paysagistes, bureaux d’études, services plantations et éco-conseil des communes, étudiants, enseignants, …

Le 07/05 : Gestionnaires de plantations et d’espaces verts (privés et publics), Service éco-conseil des communes, jardiniers, bureaux d’études, architectes paysagistes, étudiants, enseignants, …

Programme et informations complémentaires : https://www.civa.brussels/fr/expos-events/colloque-plantations-dalignement-en-ville

APPEL À PROJET – LE JARDIN DE LA PAIX ET DE LA MÉMOIRE DE LA CHARTREUSE DE NEUVILLE

L’association Art & Jardins – Hauts de France, et l’association la Chartreuse de Neuville, en partenariat avec les autorités du Westhoek, lancent un appel à projet pour la réalisation d’un Jardin de la Paix hors les murs des bâtiments monastiques.

Il s’agit à travers cet espace paysagé, de rendre hommage à l ‘ensemble des victimes de 14-18, et particulièrement aux 600 réfugiés belges de l’hôpital civil qui décédèrent à la Chartreuse de Neuville sans revoir leur terre natale.

Le jardin de la Paix de la Chartreuse de Neuville s’intègre dans un circuit régional plus vaste de Jardins de la Paix.

Cet itinéraire des Jardins de la Paix consiste à créer dans la région des Hauts-de-France une trentaine de jardins pérennes sur le thème de la paix. Une douzaine ont déjà été réalisés. Ce nouveau circuit mémoriel rend hommage aux innombrables morts tombés sur le sol français de 1914 à 1918 et témoigne du nombre et de la diversité des pays engagés dans ce conflit.

Créés par des paysagistes issus des pays dont les forces militaires ont combattu dans la région, ces jardins artistiques sont tous situés à proximité de lieux de mémoire de la Grande Guerre et des itinéraires du tourisme de mémoire tels qu’Arras (Ecosse), Vimy (Canada), Notre Dame de Lorette (France), Neuville-Saint-Vaast (Tchéquie et Slovaquie) Thiepval (Angleterre et Pays-de-Galles), Peronne (Irlande du Nord et Irlande), Compiègne (France/Allemagne), Le Quesnoy (Nouvelle-Zélande, Portugal, Belgique) ou Craonne sur le Chemin des Dames (Allemagne, Italie, Maroc)…

Porté par l’Association Art & jardins – Hauts-de-France, ces réalisations et ce circuit sont en particulier soutenus par la Mission du Centenaire de la Grande Guerre et par la Région des Hauts-de-France.

Rendu des dossiers de candidatures : 30 avril 2019

Jury dans la semaine suivante.

Inauguration du jardin de la Paix : 29 juin 2019

Vous pouvez aussi télécharger cet appel via le lien suivant : https://lachartreusedeneuville.org/le-jardin-de-la-paix-et-de-la-memoire/

 

OFFRE D’EMPLOI : Paysagiste chargé(e) de projets Poste à pourvoir début juin 2019

Agence C. Leblanc – A. Vénacque, paysagiste et architecte à Lille (59) recherche un ou une paysagiste ayant une expérience en agence de minimum 2 à 3 ans

Sujets notamment traités à l’agence : aménagements d’espaces publics, études urbaines et de paysage, projets de renouvellement urbain, participations à des concours…

Compétences requises : Capacité à prendre en charge un dossier (autonomie) ;

Bonne connaissance des végétaux ;

Capacité à dessiner à la main et qualité d’expression graphique ;

Capacité de rédaction ;

Compétences techniques (suivi de chantier).

Maîtrise des outils informatiques : AutoCAD ou Vectorworks, Photoshop, In-Design, SketchUp, Word, Excel

Type de contrat : CDD suivi d’un CDI – Temps complet 39h – Rémunération selon expérience

Envoyer CV et références par mail à : leblancvenacque@wanadoo.fr
Ou par courrier à : C. Leblanc – A. Vénacque, 40 rue Lazare Garreau 59 000 Lille

Modification du taux de TVA applicable à la fourniture de plantes et de fleurs destinées à l’aménagement et à l’entretien de jardins

Le Moniteur de ce jour publie une loi du 27.02.2019 modifiant l’arrêté royal n° 20 du 20 juillet 1970 fixant les taux de la taxe sur la valeur ajoutée et déterminant la répartition des biens et des services selon ces taux en ce qui concerne le taux de T.V.A. applicable à la fourniture de plantes et de fleurs destinées à l’aménagement et à l’entretien de jardins.

À l’heure actuelle, le taux de TVA réduit de 6 % s’applique à la fourniture de plantes et de fleurs destinées à l’aménagement et à l’entretien de jardins uniquement si le consommateur achète ces plantes et ces fleurs directement chez un horticulteur.

Afin de lutter contre la fraude et la concurrence déloyale, et pour éviter que les propriétaires de jardins achètent leurs plantes eux-mêmes et à leurs risques, cette loi étend le taux réduit de TVA à la fourniture de plantes et de fleurs par un entrepreneur de jardins.

Entrée en vigueur: 1er avril 2019

Lien vers le Moniteur belge : http://www.ejustice.just.fgov.be/cgi/article.pl?language=fr&caller=summary&pub_date=2019-03-14&numac=2019011169%0D%0A